Accueil / Actualités / Mobilités / Everysens : pour une visibilité logistique multimodale

Mobilités

Everysens : pour une visibilité logistique multimodale

21.11.2018 • 09h00
A_1

Everysens

[contenu sponsorisé] Trois ans après sa naissance, la start-up Everysens s’est imposée sur le marché. Avec plus de 6 000 wagons connectés en 2018, la solution de tracking en temps réel est désormais leader sur le fret ferroviaire. Non contente de ce succès, Everysens étend son champ d’optimisation de la supply chain et se positionne aujourd’hui sur le multimodal.

Créée en 2015 par Youness Lemrabet, la plateforme de visibilité logistique Everysens, basée sur une technologie IoT (internet des objets), assure une remontée en temps réel des informations transmises par des capteurs positionnés sur des actifs mobiles (wagons, remorques, containers, etc.). Forte d’une équipe de 25 personnes dont 16 ingénieurs, la société s’adresse aux industriels et aux commissionnaires de transport pour les aider à « optimiser leur supply chain et leur apporter une visibilité de bout en bout », détaille Youness Lemrabet.

 

« Un fort mouvement de digitalisation est à l’œuvre dans le secteur logistique : les projets pilotes de traçabilité fleurissent, et l’équipement des flottes industrielles s’étend. Le challenge n’est donc plus tant sur la technologie que sur l’utilisation des données, et sur le ROI des solutions. C’est sur ces deux axes que nous nous positionnons, avec une plateforme de visibilité interopérable et collaborative. »
Une même flotte est en effet souvent équipée par plusieurs fournisseurs de données. Qui plus est, la marchandise ne transite pas sur une flotte unique mais peut emprunter plusieurs modes de transport (ferroviaire, routier, maritime...). Réconcilier traçabilité et ROI implique donc la prise en compte de cette multimodalité et de cette multiplicité des langages techniques. Peu importe le fournisseur de données et le mode de transport, Everysens récupère, traduit et interprète la donnée pour lui donner un sens métier. Via une plateforme unique, le client accède à toutes les informations utiles sur ses flux logistiques.

 

Des cas d’usage pour optimiser sa logistique

Accessible en mode SaaS, Everysens se présente comme une solution entièrement modulaire, capable de s’adapter au « langage » de chacun de ses clients et « paramétrable en une seule journée », poursuit Youness Lemrabet. La solution logicielle est dédiée à deux catégories d’utilisateurs. Les opérationnels, qu’ils soient responsables d’exploitation, d’usine ou pilotes de flux, peuvent visualiser en temps réel les éventuels problèmes les concernant et se concentrer sur le passage à l’action. Détectés en temps réel, les aléas (retards, rétention...) sont résolus collaborativement depuis la plateforme, en permettant la communication entre les différentes parties prenantes.

A_2
Everysens

Everysens s’adresse également aux décisionnaires : « Étant donné que nous disposons de la granularité la plus fine, nous mettons à disposition de nos clients leurs statistiques métier. Ils s’en servent pour prendre des décisions stratégiques. Grâce à ces éclairages, ils peuvent mener des actions correctives : repenser le plan de transport, ajuster la taille du parc, anticiper les risques », poursuit le fondateur d’Everysens.

Cette démarche, imprégnée d’innovations technologiques au rang desquelles figurent l’IoT et l’intelligence artificielle (IA), constitue l’ADN de l’entreprise : « Beaucoup de pans de secteurs ont d’ores et déjà été complètement informatisés. La logistique, qui accusait un certain retard sur le sujet, s’en empare à présent car ces nouvelles technologies représentent avant tout une promesse de baisse des coûts », observe-t-il. Une fois les moyens de transport connectés, il s’agit alors, à l’aide de l’IA, de transformer ces données brutes en cas d’usages métier. Contrairement aux solutions axées sur des cas d’usage de sécurité et de maintenance (freinage, échauffement des essieux, suivi kilométrique...), Everysens se positionne sur le ROI logistique apporté à son utilisateur final : « Faire plus avec moins et utiliser cela comme un facteur de différenciation sur le marché », détaille Youness Lemrabet.

 

Une solution multimodale et interopérable

Déjà leader sur le marché du fret ferroviaire avec plus 10 000 assets connectés dont 6 000 wagons et 28 000 flux traqués chaque mois, la société se positionne aujourd’hui certes comme un spécialiste de ce segment mais a depuis élargi son offre pour traiter les flux multimodaux de ses clients. « Nos clients grands comptes industriels ont besoin d’une visibilité de bout en bout. Pour l’atteindre, nous devions appréhender tous les maillons de leur chaîne logistique », explique Youness Lemrabet. « Quel que soit le mode de transport, nous sommes aujourd’hui capables de suivre les assets (wagons, remorques, barges) ou la marchandise », poursuit-il. Forte de sa maîtrise de la technologie IoT, Everysens a développé, dès sa création, son propre capteur et équipé ses clients. Face à la diversité des fournisseurs pour une même flotte, la société est capable, depuis plus d’un an, d’intégrer n’importe quelle source de données (capteurs tiers, tablettes, ERP, TMS) pour mieux se focaliser sur le développement de catalogue de cas d’usage à valeur ajoutée. Un positionnement unique, auquel tient fortement Youness Lemrabet, et qui est d’ailleurs reflété sur le nouveau site internet de l’entreprise.

A_3
Everysens

Issu du monde de la recherche, le fondateur d’Everysens est convaincu de l’importance prédominante du département R&D au sein de son entreprise et le prouve : la société a été deux fois lauréate de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) depuis sa création et fut également le « coup de cœur » du jury ERCI Awards (concours européen d’innovation ferroviaire) en mars 2018.
Cette interopérabilité réalisée via l’intégration des capteurs tiers, l’entreprise la propose à ses clients en leur donnant la possibilité d’interfacer la plateforme avec des solutions logicielles en amont et en aval : « Quel que soit le moyen ou le protocole qui va transmettre la donnée, nous la récupérons : nous sommes capables de parler avec tout le monde. Chaque client dispose de logiciels de gestion divers. Nous nous insérons dans son écosystème pour fluidifier ses opérations logistiques », détaille Youness Lemrabet.


La dynamique de la digitalisation

Everysens compte aujourd’hui une vingtaine de clients grands comptes. Si ses bureaux sont basés en France, à Lille et à Paris, la société a déjà eu l’occasion de signer des clients à l’étranger (Luxembourg, Belgique, Autriche, Pays-Bas) et prévoit de « se déployer à l’international l’année prochaine », précise son fondateur, qui ajoute que « la logistique étant intrinsèquement internationale, il est naturel pour Everysens de continuer sa croissance hors de nos frontières et hors du temps réel opérationnel avec des modules de prédiction disponibles dès 2019 ».


Les clients d’Everysens témoigneront d’ailleurs de ce succès le 29 novembre, lors de leur soirée annuelle à Paris. L’occasion pour les professionnels de la logistique d’en apprendre plus sur les réalisations de leurs confrères. Les inscriptions pour cet événement sont d’ores et déjà ouvertes.

 

Inscription obligatoire ici.

 

BUZZ LOG
“En ce moment, la livraison en consignes est très tendance dans l’e-commerce. On pourrait ainsi imaginer de livrer les pièces détachées dans une consigne proche du domicile ou du lieu d’intervention d’un technicien.”
— Hervé Armaganian, customer development manager chez Rhenus France.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine