Accueil / Actualités / Entrepôts / Intelis PTS : dans l’atelier de la solution robotisée de Savoye

Entrepôts

Intelis PTS : dans l’atelier de la solution robotisée de Savoye

12.12.2018 • 12h12
|
A_1

Voxlog | Le showroom de l'Intelis PTS

[+vidéo] Le groupe Savoye teste et assemble son système robotisé de préparation de commandes haute performance Intelis PTS sur l’un de ses deux sites de Côte d'Or. Un ensemble modulaire mis en mouvement aux côtés du fabricant de systèmes mécatroniques et d’automatisation Lenze.

À Ladoix-Serrigny (21), Savoye, architecte-intégrateur de solutions logistiques globales, abrite les activités d’une de ses trois marques, Intelis (avec A-Sis et Prodex), dédiée à la conception et à la fabrication d’équipements et systèmes d’emballage, de préparation de commandes et de stockage automatisé. C’est ici que sont assemblés le système de stockage automatisé de palettes Magmatic, ainsi que la solution robotisée de préparation de commandes haute performance Intelis PTS. Cette dernière, qui dispose sur le site d’un showroom complet, associe navettes, élévateurs, poste GTP (goods-to-person) et une boucle de convoyage. 

A_2
Voxlog | De g. à d. : François Houziaux, Nicolas Guillot et Philippe Châtel

Une collaboration sur la troisième génération

Dédié aux applications goods-to-person, le système Intelis PTS a su évoluer à travers le temps. Tandis que la première génération, lancée en 2008, ne proposait que de la simple profondeur, du monoformat et évoluait en 100 % roaming (« c’est-à-dire qu’il était constitué de moins de navettes que de niveaux donc qu’un élévateur était dédié au déplacement de la navette d’un niveau à l’autre », précise Nicolas Guillot, responsable produit et marketing de Savoye), la deuxième version, datant de 2011, fonctionnait en double profondeur, proposant un mix entre captif (« autant de navettes que de niveaux ») et roaming. En 2015, une troisième mouture du système à navettes est lancée, travaillant dorénavant en mode 100 % captif et proposant un stockage double et triple profondeur de supports biformats et compartimentables. « L’idée était de pouvoir proposer au client final des formats adaptés au volume de références à stocker », poursuit Nicolas Guillot. Il est d'autre part capable d'évoluer dans des environnements ambiants mais également réfrigérés et surgelés jusqu’à -28 °C. C’est sur la conception de cette troisième génération que la collaboration entre la société Savoye et le fabricant de systèmes mécatroniques et d’automatisation Lenze s’est nouée il y a quatre ans. Au final, les navettes, le contrôleur 3200 C intégré à l’architecture de l’élévateur et les composants d’entraînement pour gérer les inclinaisons des postes de préparation sont totalement motorisées par Lenze. « Aujourd’hui, Intelis PTS se présente comme la solution-phare de Savoye. Pour ce type de développement, il s’agit de s’appuyer sur un partenaire-clé en termes de R&D, détaille Nicolas Guillot. Ce qui a fait la différence avec Lenze, c’est la qualité de son offre technique et de son support technique, ainsi que leur accompagnement à toutes les étapes du cycle de développement du produit. Ils sont également là pour nous aider à paramétrer les équipements et à les optimiser ». Un travail de concert ayant amené le fabricant de solutions mécatroniques et de systèmes automatisés à être présent pour son client en phase de prototypage et de test.

A_3
Savoye

Un ensemble haute performance modulaire

Concrètement, ce système haute performance, conçu pour « offrir un maximum de capacités dans un minimum d’espace » se présente comme un énorme magasin de stockage de commandes composé de navettes et d’élévateurs. Modulaire, la solution peut répondre à différents processus logistiques : préparation au détail, préparation de colis complets ou proposer un mode mixte de préparation de détail et buffer de palettisation. « À l’heure actuelle, 90 % des systèmes installés chez nos clients visent la préparation de détail ou mixte », précise Nicolas Guillot. Les allées peuvent gérer jusqu’à 1 100 entrées et sorties par heure et viennent alimenter les postes de préparation, capables de préparer jusqu’à 900 lignes par heure. L’aspect ergonomique de ces « pick station » a d’autre part été travaillé pour offrir de bonnes conditions de travail aux opérateurs : « Toutes les charges sont automatiquement inclinées et le prélèvement se fait en un seul emplacement de prise et de dépose ». Depuis son lancement, Savoye a installé 25 systèmes Intelis PTS, soit un total de plus de 70 allées et 1 000 navettes actuellement en fonctionnement pour des clients variés évoluant dans le domaine de la distribution BtoB, des pièces de rechange, du e-commerce, de la pharma ou encore de l’agroalimentaire.

 

Pour fournir cette solution complète, les équipes de Savoye sont à pied d’œuvre sur le site de Ladoix-Serrigny, que ce soit sur son showroom, véritable piste d’essai pour l’équipe R&D et vitrine pour les clients, mais également sur la zone dédiée au montage des éléments de convoyeurs (« environ 10 km y sont montés par an », détaille Nicolas Guillot) ainsi que sur l’espace d’assemblage des élévateurs et des navettes, ces dernières passant ensuite en zone de test durant trois heures, selon les spécificités d’utilisation et de charge du client. La coopération fructueuse de la société avec Lenze se poursuit encore aujourd’hui : « Nous travaillons avec eux sur les futures variantes du produit », détaille Nicolas Guillot. Récemment racheté par le groupe chinois Noblelift, Savoye entend désormais se tourner vers le marché chinois et américain pour déployer ses solutions.

 

Lenze, fabricant de solutions globales d’automatisation

« Dès le départ, nous ne refusons aucune idée et nous parvenons, avec les équipes R&D, à évoluer ensemble pour obtenir des machines performantes aussi bien en termes de budget que de performance pure », détaille François Houziaux, ingénieur technico-commercial chez Lenze. Car l’entreprise familiale allemande, née en 1947, ne se voit pas uniquement comme un fabriquant de produits mais également de solutions. « Nous évoluons dans cinq domaines d’activités stratégiques : l’automobile, l’intralogistique, les biens de consommation, le textile, l'impression/façonnage », détaille Philippe Châtel, responsable marketing et communication de Lenze France. Aujourd’hui présent dans plus de 60 pays, la société compte plus de 3 700 collaborateurs dans le monde dont 300 dédiées à la R&D. La vision de Lenze à l’horizon 2020 ? « Nous nous appuyons sur trois piliers pour un développement durable et profitable : la mécatronique, les systèmes d’automatisation et les services numériques, le but étant d’améliorer encore la rentabilité des investissements grâce à des solutions sécurisées », poursuit-il. Lenze a réalisé un chiffre d’affaires de 741 millions d’euros en 2017-2018 et anticipe 850 millions d’euros en 2020-2021 « voire le milliard en intégrant toujours plus le numérique », conclut Philippe Châtel.

BUZZ LOG
“Contrairement au WMS, le marché du TMS est toujours en phase de croissance et n’a pas encore atteint le stade de maturité”
— Grégoire Garcia, directeur commercial de KLS Transport
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine