Accueil / Actualités / Entrepôts / Aprolis lance le nouveau chariot AGV à mât rétractable Rocla ART

Entrepôts

Aprolis lance le nouveau chariot AGV à mât rétractable Rocla ART

24.05.2019 • 12h10
|
A_1

Aprolis

Mis au point par Rocla, ce nouveau chariot élévateur automatisé se présente comme une solution innovante sur le marché des AGV, généralement dédiés aux activités de transport horizontal et de gerbage.

Le spécialiste en vente et location de matériel de manutention Aprolis annonce le lancement de Rocla ART, une nouvelle solution d'AGV à mât rétractable dédiée à la manipulation de palettes. Dernier né des solutions d'automatisation intralogistiques de Rocla, présenté sur le salon Logimat 2019 de Stuttgart, ce chariot élévateur a été conçu à partir d’un module de chariot à mât rétractable autonome, en faisant une solution innovante dans le domaine des AGV, coutumièrement dédiés aux activités de transport horizontal et de gerbage. Une innovation basée sur les besoins du marché dont la conception a débuté fin 2016 au Global Design Center de Järvenpää, en Finlande, et a été nourri d'échanges à la fois sur le terrain et avec les clients. Disponible en deux modèles (l'ART-N16 et l'ART-M16), sa hauteur de levage est respectivement de 7,50 mètres et de 10 mètres pour une capacité de 1 600 kg.

A_2

Multitâche, le Rocla ART a ainsi été pensé pour répondre aux applications de stockage en hauteur (jusqu'à 10 mètres). Son faible rayon de braquage lui permet d'autre part de tourner aisément dans les allées étroites, comme celles de 3 mètres, améliorant ainsi les temps de manœuvre. L'AGV est également doté d’une nouvelle technologie de sécurité de scrutation dynamique, ses capteurs placés à l’avant et à l’arrière, capables de détecter les éventuels obstacles sur son chemins, analysant automatiquement et en temps réel sa zone de déplacement lors des rotations (voir schéma ci-dessus). Une vision élargie qui lui permet d'avancer plus rapidement dans les virages.

BUZZ LOG
“Là où la cybersécurité était une contrainte de coûts, les directions financières commencent à la percevoir comme un risque inhérent à l'activité”
— Jean-Christophe Vitu, VP solutions engineer ENEA chez CyberArk
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine