Accueil / Actualités / International / Le transport interne d'Inpeco amélioré grâce au robot MiR200 Hook

International

Le transport interne d'Inpeco amélioré grâce au robot MiR200 Hook

27.04.2021 • 10h18
|
A_1

Inpeco

La société italienne Inpeco automatise son entrepôt de Val della Torre à l'aide d'un robot mobile MiR200 Hook fourni par Mobile Industrial Robots. Il a permis de sécuriser la manipulation dans la zone de production.

Inpeco, entreprise de production de systèmes d'automatisation pour laboratoires et hôpitaux, intègre un robot MiR200 Hook sur son site de Val della Torre, une commune italienne de la banlieue de Turin. Fabriquée par Mobile Industrial Robots, la machine mobile et autonome sert à automatiser le transport de matières premières et de produits finis. « En tant que fabricant de solutions d'automatisation, la mise en œuvre de technologies avancées et la numérisation des processus dans notre usine est un facteur particulièrement pertinent. Ça l’est d’autant plus dans la perspective de l'industrie 4.0, qui vise à améliorer en permanence la qualité et la fiabilité de nos solutions ainsi que l'efficacité de nos processus internes », explique Stefano Tolomeo, responsable de la production au sein d'Inpeco. En se chargeant de tracter les chariots de l'espace de production, le MiR200 Hook libère du personnel de tâches répétitives et dangereuses. Les ressources humaines ont ainsi pu être réorientées vers des activités à plus forte valeur ajoutée pour l'entreprise.


Robin le robot

Baptisé Robin par les opérateurs, le robot MiR200 Hook a été bien accueilli. Équipé de lumières clignotantes, d'alarmes sonores, de caméras 3D et de capteurs de précision pour éviter les obstacles, il a apporté plus de sécurité, ce qui a facilité son adoption par l'ensemble du personnel. « Lorsque le robot MiR a été intégré à l'usine, les opérateurs étaient curieux et un peu sceptiques. Mais dès que le robot est entré en activité, tout le monde est devenu enthousiaste. Sa facilité d’utilisation et les avantages qu'il offrait en termes de gain de temps et donc d'efficacité, ainsi que le fait qu'ils pouvaient déléguer au robot diverses tâches répétitives et de faible valeur, les ont convaincus. Aujourd'hui, les travailleurs d'Inpeco interagissent et traitent le robot MiR comme un collègue », raconte Stefano Tolomeo. Grâce au système, les responsables du site peuvent savoir quels chariots sont collectés par le robot mobile. Inpeco envisage de déployer un second robot qui sera dédié au remorquage de matériaux et à la manipulation de boîtes individuelles.

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine