Accueil / Actualités / Emploi/RH / Revalorisation salariale de 5 % pour les cadres et de 8 % pour les non-cadres dans le T&L

Emploi/RH

Revalorisation salariale de 5 % pour les cadres et de 8 % pour les non-cadres dans le T&L

22.07.2022 • 12h11
|
A_1

Union TLF | Olivier Poncelet, délégué général de l'Union TLF

Lors des NAO Logistique, l’ensemble des professionnels a approuvé une revalorisation salariale, en linéaire, de +5 % pour les cadres et de +8 % pour les ouvriers et employés. De quoi rendre plus attractif un secteur du transport et de la logistique qui cherche à améliorer son image.

A l’occasion des Négociations annuelles obligatoires (NAO) Logistique 2022, les organisations professionnelles (FNTR, FNTV, Union TLF, OTRE) et syndicales (CFDT, CFTC, CFE-CGC), sont parvenues à un accord prévoyant la revalorisation en linéaire (ensemble des coefficients) à +5 % pour les cadres et à +8 % pour les ouvriers et employés, dans le secteur transport et logistique. Tout en maintenant les écarts conventionnels, cette revalorisation de la rémunération annuelle tient compte des dernières hausses du SMIC liées à l’inflation, et inclut celle à venir au 1er août. Elle sera mise en application le 1er septembre 2022.


Préserver l’attractivité du secteur Transport et Logistique

Union TLF, organisation professionnelle représentant l’ensemble des métiers de la chaîne du transport et de la logistique, fait part de sa satisfaction concernant cet accord, car dans un secteur sous tension, une revalorisation de +8 % sur la rémunération annuelle non-cadre permet de préserver l’attractivité.

 

Dans cette volonté de développer l’attractivité de leur secteur, les différents partenaires sociaux projettent de poursuivre, après la période estivale, des négociations sur la valorisation des métiers : instauration d’un 13ème mois, mise en place un CDI d’opération (CDIO) dans les entreprises de prestation logistique, établissement d’un plan volontariste en vue de diminuer les accidents de travail et maladies professionnelles, développement d’un socle de protection sociale (prévoyance lourde et complémentarité santé), et refonte des classifications. À suivre …

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine