Accueil / Actualités / Mobilités / Les professionnels alertent sur un risque de pénurie de palettes

Mobilités

Les professionnels alertent sur un risque de pénurie de palettes

03.08.2022 • 09h56
|

La Chaîne Logistique du Froid, l'AUTF et la FCD craignent une diminution de la disponibilité des supports de manutention, qui pourrait créer des ruptures dans la chaîne logistique. Les organismes préconisent des mesures à prendre d'urgence.

Les associations professionnelles La Chaîne Logistique du Froid (transport sous température dirigée), AUTF (regroupement des chargeurs) et FCD (entreprises de distribution), tirent la sonnette d'alarme sur le risque du manque de palette bois et l'augmentation importante des prix. Si les entreprises ne réagissent pas, la chaîne logistique alimentaire pourrait connaître des perturbations. Les chargeurs ne pourront plus expédier leurs produits et les transporteurs ne pourront plus les acheminer.


Des mesures à prendre dès maintenant

Pour éviter les perturbations et permettre aux consommateurs d'être approvisionnés cet été, La Chaîne Logistique du Froid, l'AUTF et la FCD recommandent des mesures à appliquer immédiatement et jusqu’à fin septembre. Pour fluidifier la circulation des palettes, il faut en anticiper les approvisionnements (sans surstocker, ni spéculer), assurer un suivi chez tous les acteurs, et garder un esprit de collaboration pour maintenir la confiance en temps de crise.


Concrètement, il faut accorder aux transporteurs des rendez-vous pour venir reprendre les palettes vides selon leur encours palettes et dans la semaine qui suit la dernière livraison. Les « bons palettes » remis aux transporteurs lorsque les palettes physiques ne sont pas disponibles pour une restitution immédiate au moment de la livraison, doivent avoir une longue durée de validité d'un an. Le nombre de palettes restituées aux transporteurs et aux chargeurs doit être égal au nombre de palettes livrées. Enfin, aucun taux de freinte systématique ne doit être appliqué à la livraison autant que possible, et les refus de restitution doivent être justifiés.

 

L'impact de ces mesures d'urgence sera contrôlé. À la rentrée, un groupe de travail se focalisera sur l'optimisation de la gestion des palettes à long terme dans l’intérêt du secteur.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine