Accueil / Actualités / Chargeurs / À Gondreville, Lidl développe une nouvelle plateforme logistique de 62 329 m²

Chargeurs

À Gondreville, Lidl développe une nouvelle plateforme logistique de 62 329 m²

28.09.2022 • 17h30
|
A_1

Lidl

Le 27 septembre, Lidl plantait le premier arbre symbolique de son futur site logistique de Gondreville en Meurthe-et-Moselle. Un entrepôt dont la livraison est prévue en mai 2023 et qui remplacera un site existant, pour l'approvisionnement de 58 supermarchés.

Les projets s'enchaînent pour Lidl. Quelques jours après annoncé la construction d'un nouvel entrepôt en Île-de-France à Ablis, le géant de la grande distribution lançait officiellement le 27 septembre 2022 la construction d'une nouvelle plateforme logistique à Gondreville en Meurthe-et-Moselle à l'occasion d'une cérémonie de pose du premier arbre. Ce site affichera une surface de 62 329 m² dont 5 200 m² de bureaux et remplacera une plateforme logistique existante située à Gondreville. Plus précisément, elle sera composée d'une zone de 27 900 m² pour les produits secs, de 21 900 m² de cellules frigorifiques allant de +14 à -28°C, pour traiter des fruits et légumes, viandes/volailles et surgelés.

 

Le site emploiera 250 personnes

Nécessitant un investissement de 82 millions d'euros, la plateforme viendra approvisionner 58 supermarchés dans la région et emploiera 250 personnes à son ouverture, visant 40 postes supplémentaires dans les années à venir. Côté environnement, le site disposera de 57 000 m² d'espaces verts autour du bâtiment, et 20 % des places de parking pour les véhicules particuliers seront équipés de points de recharge électriques. Visant la certification Breeam Very Good, la construction disposera d'une isolation haute performance, d'un éclairage naturel, d'un éclairage Led avec détecteurs de mouvements, de process de recyclage des déchets optimisés, d'une gestion technique du bâtiment pour la question énergétique. Une zone photovoltaïque sera installée sur le toit, et un système de recharge des engins par hydrogène pourra également être ajouté. De plus, la chaleur générée par les systèmes de refroidissement des cellules sera utilisée pour le chauffage des bureaux, permettant de supprimer la chaudière gaz. La fin des travaux est prévue pour mai 2023.

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine