Accueil / Dossiers / eCommerce / Cegid complète son offre OMS avec le module DOM

eCommerce

Cegid complète son offre OMS avec le module DOM

03.12.2020 • 09h25
|
par Emilien VILLEROY
D_1
L’éditeur d’ERP a récemment dévoilé son nouveau module Distributed Order Management (DOM), qui vient compléter une offre OMS présente dans ses solutions depuis une dizaine d’années.

Adresser les besoins logiciels du monde du retail, voilà une des spécialités de l’éditeur Cegid, proposant son ERP Retail à des enseignes à l’international. Et au sein de ses solutions, un module OMS était présent depuis déjà une dizaine d’années, permettant de répondre aux besoins d’interactions entre commerce physique et digital, et d’orchestrer la supply chain. « Nos solutions d’OMS sont déployées chez près de 300 clients et 1 000 marques dans un ensemble de 75 pays. Cegid Retail équipe au total 70 000 boutiques », détaille Yves-Alain Ligault, chef de produit omnichannel chez Cegid Group. Pour l’éditeur cependant, il était temps d’aller plus loin. « Il nous manquait une forme d’intelligence qui vienne toucher à l’optimisation des flux et de l’expédition. Nous avons donc travaillé pendant un an et demi à la création du module DOM, Distributed Order Management, qui est une évolution de notre solution d’OMS, développée pour tenir compte des particularités du retail », raconte Yves-Alain Ligault.

 

Prioriser les boutiques pertinentes

Concrètement, la solution permet d’orchestrer les commandes reçues sur les différents canaux de vente en calculant à chaque fois le lieu d’expédition le plus rapide et efficace. « Le module prend en compte des paramètres tels que la proximité du client, le type de livraison et le délai demandé, ou l’optimisation des coûts. De ces informations, DOM tire une liste priorisée de boutiques les plus pertinentes pour traiter la commande ». Placé en interface directe avec le point de vente, le module DOM va communiquer avec la boutique qu’il a sélectionnée via une demande de confirmation envoyée sur une application web. « Cet aspect collaboratif permet de prendre en compte les limites du retail en termes de disponibilité des produits, qui est beaucoup plus incertaine qu’en entrepôt ». Et si une boutique préfère refuser la commande, le DOM va alors l’adresser à un autre point de vente de sa liste.

 

Mieux exploiter le stock des magasins

Une solution simple et rapide à déployer (trois semaines en moyenne), que Cegid a souhaité facile à paramétrer par les utilisateurs selon leurs choix métiers. « Chaque enseigne peut choisir si elle accepte l’envoi d’une commande en plusieurs colis ou pas. Certains acteurs du luxe décideront de servir à tout prix, peu importe le coût d’envoi. Pour d’autres plus grand public, la rentabilité de la vente sera privilégiée par l’envoi unique », note Yves-Alain Ligault. Avec DOM, Cegid s’adresse exclusivement à sa base clients, mais plus particulièrement aux acteurs souhaitant s’équiper de solutions tournées vers le ship-from-store. Avec des bénéfices aussi bien pour le client, qui gagne un accès à des stocks jusqu’alors peu visibles, que pour le retailer qui peut y trouver du chiffre d’affaires additionnel. « Parfois pris au dépourvu au début du confinement, et aujourd’hui confrontés à un reconfinement, nos clients se montrent très intéressés par cette solution qui permet de mieux exploiter le stock des magasins », résume Yves-Alain Ligault.

 

À lire également :

> L'OMS s'installe dans les supply chains omnicanales

> Après le rachat de Socloz, Savoye veut être expert du BtoB et du BtoC

> Maje, L'Occitane, Lacoste : récits de transformations OMS

> Chez GPE, une omnicanalité permise par OneStock

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine