Accueil / Dossiers / Immobilier / L'immobilier logistique sous toutes ses formes

Immobilier

L'immobilier logistique sous toutes ses formes

11.12.2019 • 08h55
|
par Charlotte COUSIN
D_2

4. Des services associés pour une logistique à valeur ajoutée

Au-delà de nouveaux formats, une nouvelle volonté stratégique se profile largement chez les acteurs de l’immobilier logistique : celle de créer des parcs logistiques associés à des services à valeur ajoutée. Le parc e-Valley développé par BT Immo Group s’inscrit indéniablement dans cette mouvance : « Nous ne pouvons pas seulement construire des entrepôts bruts sans rien autour. Regrouper des sociétés et développer des parcs logistiques avec du service, c’est vers ce nouveau format que l’on se dirige, juge David Taieb, PDG de BT Immo. Sur e-Valley, nous proposerons des bus électriques qui desserviront toute la base et permettront aux gens de se rendre dans de vrais lieux de vie sur le site : un espace de formation, des crèches, des restaurants, des hôtels, des supermarchés… ».

 

L'espace logistique comme écosystème

Une démarche visant à ne plus voir l’espace logistique uniquement comme un lieu de travail mais comme un écosystème à laquelle souscrit également P3 Logistic Parks comme le souligne Christophe Chauvard : « Nous nous positionnons sur une logique de campus logistiques avec des aménagements communs pouvant améliorer le cadre de vie et assurer une multiplicité d’acteurs. Les parcs que nous avons développés en Europe sont sur ce format, à l’image du campus logistique de Horni Pocernice à Prague et nous travaillons en ce moment sur plusieurs développements dans le même esprit notamment en France. Aujourd’hui, un des points les plus importants pour les opérateurs logistiques consiste à fidéliser la main-d’oeuvre ce qui conduit à prévoir l’immobilier aussi comme valeur d’attraction ; nos clients cherchent de plus en plus à réaliser de la logistique à valeur ajoutée ».

 

Chez Prologis également, une réflexion est menée sur la manière d’aménager les sites de manière à y intégrer le concept de « bien-être au travail » : « Il peut s’agir de solutions de services allant de la recharge de véhicules électriques au parcours sportif, en passant par l’offre de restauration, tout en travaillant sur la qualité des espaces de travail notamment en termes d’éclairage », commente Cécile Tricault, directrice de Prologis France dont la stratégie consiste actuellement davantage à investir dans des parcs que dans des actifs isolés : « Dans ce contexte-là, offrir des solutions de services à nos clients peut se faire sur plusieurs bâtiments, ce qui conduit à une optimisation des coûts ». Preuve que le mouvement s’installe, la filiale de Kaufman & Broad spécialisé en logistique, Concerto, a annoncé au premier semestre 2019 sa décision de se lancer dans le développement de parcs d’activités.

 

(Crédit photo : © Prologis/P. Bony)

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine