Accueil / Actualités / Transversal / À l’heure du Covid-19 : bilan d’étape #2

Transversal

À l’heure du Covid-19 : bilan d’étape #2

25.05.2020 • 10h10
A_1

FM Logistic

Interrogés durant le confinement, divers acteurs de la supply chain ont témoigné sur le site de Voxlog de la manière dont ils se sont mobilisés et réorganisés durant cette période complexe. Après plusieurs mois de crise, ils évoquent désormais leur vision de la reprise dans des témoignages recueillis entre le 11 et le 18 mai. Aujourd'hui, la parole est donnée à EHDH, FM Logistic et Gefco.

Coralise Gouallo, directrice marketing du groupe EHDH :

European Healthcare Distribution Holding (EHDH) est le premier acteur européen de la logistique et du transport de produits de santé. Les équipes de l'ensemble des entités du groupe ont été au premier rang pour alimenter les 22 000 pharmacies, les 3 000 établissements de soins (hôpitaux, cliniques, Ehpad) et les 300 grossistes répartiteurs en médicaments, et autres produits sur l’ensemble du territoire national. Les activités de logistique et de transport ont augmenté de 30 % en mars. Les hôpitaux ont fait des stocks puis l’activité est redevenue normale. En revanche, Ciblex, notre transporteur express spécialisé sur le marché de l’optique, a perdu 60 % de son activité car les opticiens n'ont pas pu maintenir leurs activités de manière ordinaire durant cette période de confinement. Les autres secteurs clés de Ciblex (retail, automobile) se sont arrêtées dès l'annonce de confinement.


Le président Stéphane Baudry a anticipé dès le début de l'année les impacts du Covid en insistant auprès des collaborateurs pour la mise en place des gestes barrières à partir de février.
Aujourd'hui, en phase de déconfinement nos volumes repartent normalement, notamment sur Ciblex dont les équipes, qui étaient au chômage partiel durant le confinement, se remettent progressivement en marche. Eurotranspharma et CSP, dédiés au secteur médical, n'ont pas été impactées et continuent d'assurer depuis le déconfinement leurs missions de santé publique.


Nous tenons à remercier l'ensemble des équipes du groupe qui ont continué d'assurer les suivis et les livraisons durant cette période atypique, faisant preuve de courage et de bravoure. Nous remercions également nos clients qui ont été compréhensifs face aux adaptations que nous devions prendre selon l'évolution de l'épidémie.

 

 


Cyrille Gibot, Responsable communication externe de FM Logistic :

Nous avons fait preuve d’agilité pour établir une forme d’équilibre. Les quelques 30 sites français de FM Logistic n’ont pas cessé leur activité. Nos sites russes, italiens ou d’Europe centrale non plus, malgré des conditions difficiles. L’activité reprend de la vigueur en Espagne grâce au e-commerce et même en Inde, où le « lockdown » commence à être assoupli. Nous avons retrouvé la quasi-totalité de notre effectif en France depuis la fin avril. Notre volume d’activité a plutôt bien résisté, malgré un recul global au niveau international en avril. Résultat : zéro chômage partiel en France à cette date. Et nous répondons avec succès à des appels d’offres, notamment pour gérer des volumes e-commerce croissants, y compris sur la livraison du dernier kilomètre.


Plusieurs atouts ont joué : la part massive (70 %) des produits alimentaires et de grande consommation dans notre activité, nos sites multi-clients, qui ont facilité le transfert de certains collaborateurs, l’accélération spectaculaire du e-commerce et une forte activité domestique. Mais les facteurs les plus décisifs ont sans doute été la protection des collaborateurs, la culture du management de proximité, l’intensification du dialogue entre équipes et partenaires sociaux. L’habitude du télétravail, déjà ancrée avant le confinement, a aussi aidé.


Ce « nouvel équilibre », dont on ne connaît pas la durée, nécessite un effort d’ajustement constant et beaucoup de dialogue. La continuité de la chaîne logistique repose sur la santé et la sécurité des collaborateurs. La vigilance reste de mise. Nous maintenons les mesures de prévention sanitaire sur nos plateformes, mais nous les avons renforcées dans les bureaux pour accueillir progressivement plus de collaborateurs en personne.


Sur le plan opérationnel, la concertation quotidienne entre industriels, distributeurs et prestataires a permis de trouver des solutions pratiques pour répondre aux besoins des consommateurs, et assurer l’approvisionnement. Mais l’adaptation des process introduit des lenteurs et une part de « désoptimisation ».


Sur le plan économique, nous avons bâti des scénarios, mais il est encore difficile de savoir lesquels se matérialiseront. Nous renforçons les mesures prises pour consolider notre position financière, fondamentalement saine, et notre positionnement centré sur des activités essentielles. Une certitude : les métiers de la supply chain ont démontré leur rôle crucial dans l’économie.

A_2
Gefco

Un porte-parole de Gefco s'exprime :

La crise sanitaire a engendré des défis inédits pour Gefco. Des perturbations des supply chains furent inévitables, mais nous avons su nous adapter et proposer des solutions alternatives multimodales pour répondre aux besoins. Afin de protéger la santé de nos collaborateurs comme de nos clients et fournisseurs, nous avons suivi les recommandations des autorités depuis le début de la crise. Pour accompagner la reprise de nos activités, nous avons ainsi mis en place des mesures sanitaires renforcées et avons notamment rendu obligatoire le port du masque sur nos sites.


La majorité de nos clients industriels se sont arrêtés dès le début de la période de confinement. Cela nous a amenés à réorganiser nos activités autour d’un nombre réduit d’agences de transport et de plateformes de stockage. Au cours des semaines passées, nous avons tout mis en œuvre pour assurer la continuité de service de nos clients, en particulier ceux des secteurs alimentaire et pharmaceutique. Pour ce faire, nous avons privilégié des solutions d’affrètement en lots complets ou partiels avec passage à quai. Nous nous sommes appuyés sur notre entité Gefco Spécial pour les livraisons urgentes. Nous avons opéré de nombreux transports urgents en affrétant des avions vers la France depuis la Chine, le Maroc ou l'Amérique du Sud afin d’éviter les arrêts de production - dispositif que nous poursuivons pour nos clients du secteur pharma. Depuis mi-avril, notre réseau de messagerie France est à nouveau complètement opérationnel et nos opérations sont adaptées à la reprise progressive de l’activité.


Nous constatons depuis début avril une reprise effective des besoins de transport et de stockage. Début mai, nous enregistrons 50 % de nos volumes habituels, et nous nous attendons à une rapide hausse dans les prochaines semaines. Nous enregistrons chaque semaine une progression significative de la demande de nos clients des secteurs comme le textile, le bricolage et les biens d’équipement de la maison. La filière automobile reste cependant plus en retrait. Le retour à une situation stabilisée sera porté principalement par le redémarrage des flux dans les biens de consommation non alimentaire et la distribution spécialisée. Nous envisageons un retour à une activité normale après l’été.

 

> Retrouvez les autres témoignages de notre rubrique À l'heure du Covid-19 publiés sur le site de Voxlog

BUZZ LOG
“La compréhension des flux de personnes au sein d’une infrastructure permet de créer des espaces plus efficaces en fonction des modèles d’utilisation quotidienne.”
— Peter Kueth, responsable marketing produit chez Here Technologies
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine