Accueil / Actualités / Transversal / SITL : un nouveau positionnement au cœur de l'innovation

Transversal

SITL : un nouveau positionnement au cœur de l'innovation

08.10.2018 • 09h00
|
A_1

Voxlog | Alain Bagnaud, directeur général du pôle transport et logistique de Reed Expositions France

Pour sa 36e édition en mars 2019, le salon SITL s'ouvre encore davantage au domaine de la robotique et de l'intelligence artificielle et devient la « Semaine de l'innovation transport et logistique », tout en conservant ses fondamentaux.

L'hôtel Raphaël à Paris accueillait le 5 octobre une conférence de presse pour faire le point sur le salon SITL, à un semestre de son lancement officiel, du 26 au 28 mars 2019 Porte de Versailles à Paris. Si l'événement se veut toujours autant ouvert sur le monde avec plus de 80 pays présents et une vingtaine de conférences traduites en anglais, pour cette nouvelle édition, le « I » de SITL (signifiant jusqu'ici « internationale ») prend désormais le sens d'« innovation », faisant du salon la « Semaine de l'innovation transport et logistique » car, « en réalité, peu de secteurs portent autant d'innovations que celui de la logistique », estime Alain Bagnaud, directeur général du pôle transport et logistique de Reed Expositions France. Pour faire vivre ces innovations, un espace de démonstrations dans un décor immersif, le « Smart Demo » vient remplacer le « Smart Hub » et sera dédié aux nouveaux équipements, solutions ou « vecteurs de performance de l'entrepôt du futur ». Sur un espace de 400 m² il fera évoluer, autour de dix thématiques, une cinquantaine d'exposants, avec l'objectif de faire découvrir aux visiteurs « des produits auxquels ils n'auraient pas pensé dans des situations d'optimisation de temps », et qui leur seront présentés au cours de « pitch » de deux minutes par leurs exposants.

 

Un nouvel espace pour la robotique et l'intelligence artificielle

Une nouvelle dynamique qui touche l'ensemble des six secteurs désormais représentés sous la marque ombrelle SITL « qui est la plus connue », explique Alain Bagnaud. Pour cette 36e édition, les secteurs d'activités « Intralogistics », « Transport next generation », « Technologies, RFID & systèmes d'information », « Immobilier & infrastructures logistiques », « Services, transport & logistique » sont rejoints par un nouveau domaine : « Robotics & A.I. ».  Dédié à la robotique et à l'intelligence artificielle, il compte déjà un comité d'experts (composé de BA Systèmes, Symop, T3L/Comec/TDR, Sprint Project, Kuka, Fenwick et Cisma) qui a tenu sa première réunion le 4 octobre dernier et dont il est ressorti certaines attentes, parmi lesquelles celle de « faire également venir des intégrateurs sur le salon de façon à présenter des solutions robotiques complètes aux visiteurs », détaille Alain Bagnaud. Le sujet verra par ailleurs une conférence lui être dédié le mardi 26 mars à 13h45, intitulée « Des entrepôts à la livraison : la guerre des robots ? ». « La France n'était pas considérée jusqu'à présent comme un acteur logistique fort. Aujourd'hui avec les équipementiers robotiques, les prestataires de services, nous représentons un secteur très dynamique, dont le caractère innovant est mieux reconnu à l'étranger », commente-t-il.


30 000 professionnels et 530 exposants

À six mois de fouler le sol de la porte de Versailles, les exposants ont déjà répondu présents, la majorité du hall ayant été investi, impliquant « 8 % de croissance par rapport à la précédente édition dans ce même lieu », précise Alain Bagnaud. Un espace qui pourrait être « agrandi » si nécessaire et qui a par ailleurs été réorganisé, plaçant notamment le secteur des nouvelles énergies et nouveaux équipement de transport dès l'entrée à droite de l'accueil. 30 000 professionnels, dont 64 % utilisateurs de transport et de la logistique et 36 % prestataires transport et logistique, sont attendus le long des stands des 530 exposants. Au rang des incontournables désormais, la zone dédiée aux « business meetings » comprendra un lounge commun à tous les exposants ainsi qu'une salle atelier de 70 à 80 places, tandis que le « Club Marco Polo » poursuivra son travail auprès des grands décideurs (au nombre de 570) en leur proposant un programme VIP sur le Salon.

 

Le cycle des conférences plénières sera quant à lui construit sur cinq axes : « IA et blockchain », « Robotique », « E-commerce B2B », « Régions et territoires » mais également « Emploi/RH » : « SITL entend réenchanter les métiers du transport et de la logistique à l'heure où la filière est confrontée à une pénurie de main-d'œuvre et son attractivité en concurrence avec d'autres pans de l'économie », stipule à ce sujet Alain Bagnaud. La 19e édition de la Soirée de l'innovation qui se déroulera le 27 mars à 18h viendra récompenser les catégories habituelles, auxquelles s'ajoutera ette année celle de « l'innovation Robotics & I.A. » pour coller aux domaines du Salon. Des innovations également visibles chez les start-up avec le concours « SITL Start-up contest » et l'exposition « SITL Start-up Lab » qui comptera sans doute un peu plus de 25 stands. « Pour découvrir les innovations du secteur, un circuit sur-mesure sera conçu et facilitera la mise en relation entre les grands groupes, les ETI et les start-ups qui développent des solutions et des prestations qui élargissent et recomposent les schémas en place », détaille Alain Bagnaud.

BUZZ LOG
“Si votre supply chain n’est pas en capacité de suivre la transformation digitale de l’entreprise, vous ne pouvez pas assurer les performances recherchées en termes de marketing et de commerce.”
— Jean-Pascal Garcia, directeur général de Diametrix
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine