Accueil / Actualités / Innovation / Geodis lance Upply, sa place de marché digitale

Innovation

Geodis lance Upply, sa place de marché digitale

13.11.2018 • 09h25
|
A_1

Voxlog | Marie-Christine Lombard, présidente du directoire de Geodis

Avec le lancement de sa marketplace, l’opérateur transport et logistique veut proposer un outil neutre et transparent pour améliorer la prise de décision sur le marché de la supply chain. Sa solution digitale, accessible sur les secteurs aérien, maritime et routier, permettra d'effectuer des réservations vers mi-2019.

Face aux besoins en constante évolution du marché du transport, marqué par de nombreux défis (capacités non utilisées, volatilité des taux maritimes, volumes non anticipés, imprévisibilité des commandes e-commerce…), Geodis a décidé d’axer sa stratégie sur deux piliers : des investissements constants sur ses cinq cœurs de métier et la création d’une place de marché logistique « qui met en face l’offre et la demande de façon à améliorer la supply chain dans sa globalité dans une logique de préservation de la planète », pour répondre aux « gâchis d’actifs sous-utilisés », explique Marie-Christine Lombard, présidente du directoire de Geodis. Ce n’est pas en son nom propre mais via la création d’une start-up que l’opérateur transport et logistique dévoilait cette marketplace nommée Upply ce 12 novembre 2018. Une solution digitale ayant pour vocation, « d’afficher la dispersion des prix pour permettre à l’utilisateur de prendre la meilleure décision », selon Thomas Larrieu, directeur de produits Upply.

 

Face à ce projet, « l'actionnaire SNCF a applaudi des deux mains. Dans les autres secteurs ce sont les leaders qui inventent de nouveaux métiers. C'est à nous de le faire ici », déclare Guillaume Pepy, président du directoire de SNCF, dont la branche SNCF Logistics compte Geodis parmi ses quatre pôles. Guidée par la certitude qu’il n’était pas possible de mener cet entreprise à bien sans être rattachée à un grand groupe lui apportant « solidité financière et crédibilité » selon Marie-Christine Lombard, la start-up Upply est détenue majoritairement par Geodis et minoritairement par le cabinet de conseil Veltys : « Il s’agit réellement d’une filiale stand-alone qui est neutre et transparente. Nous avons la vocation d’y attirer tous nos concurrents », précise la présidente du directoire.


Un parcours utilisateur simple

Cette « solution digitale qui simplifie le marché de la supply chain », comme elle se décrit sur son site officiel, sera accessible sur tous les services de logistique « standard» : « Tout ne passera pas par cette place de marché mais une grande partie », poursuit-elle. Dédiée à tous les acteurs de la supply chain mais également aux étudiants à la recherche d’informations, la place de marché se veut dans un premier temps pourvoyeuse de contenu, proposant un glossaire, des informations de marché ou encore des avis d’experts avec « un parti-pris guidé par un simplicité d’usage et un accès à des données rapides », explique Boris Pernet, CEO d’Upply.


Premier produit proposé sur Upply, « Smart » a pour objectif de comparer en temps réel des tarifs de transport de marchandise. L'utilisateur pourra, en quelques clics, accéder à un prix pour un transport aérien et maritime au niveau mondial et appliqué à l’Europe et aux États-Unis pour le transport routier, via des informations rafraîchies actuellement toutes les semaines, pour à l’avenir, être mises à jour quotidiennement. Accessibles grâce aux algorithmes développés par Upply, ces informations combinent une base de 40 millions de données accumulées sur les quatre à cinq dernières années et viendront se nourrir de l’activité quotidienne du site : « Plus les utilisateurs se rondront sur Upply, plus les précisions seront fiables », détaille Boris Bernet. Quant au rail, il n'est pas proposé sur la plateforme, mais du ferroviaire combiné devrait y être mis en place, indique Guillaume Pépy.

 

La deuxième fonctionnalité proposée, « SmartScan » se présente comme un « outil d’automatisation de benchmarking », explique Thomas Larrieu : « On peut déposer un document Exel allant jusqu’à 100 000 lignes de route et récupérer dans les 10 minutes un fichier PDF notifiant des informations sur la performance globale et les économies possibles ».

A_2
Thomas Larrieu, directeur de produits Upply

Une solution évolutive

Libre et gratuite au départ, Upply, accessible aujourd’hui en français et en anglais, deviendra payante en avril 2019 avec trois packages proposés selon l'intensité d'utilisation de la solution et le nombre d'usagers : en « Access », à 99 euros par mois, « pour les utilisateurs peu intensifs » explique Boris Pernet ; en « Advanced » pour 249 euros, avec jusqu’à 1500 lignes de benchmark mensuelles, en « Enterprise », à 950 euros avec « un nombre de requêtes quasi illimité ».


L’ensemble de ces services est disponible sur le Web mais également via API permettant aux entreprises d’aller interfacer Upply à leur SI. Le service de réservation de la plateforme devrait être accessible à la mi-2019. D’ici là, la solution verra de nouvelles fonctionnalités l’enrichir, avec « un réglage plus fin, un historique des prix qui sera cliquable d’ici quelques semaines », la possibilité de définir des alertes, ainsi qu’un système de notation de pair à pair, détaille Boris Pernet. « Il y aura forcément des adaptations en fonction des attentes des clients », anticipe Guillaume Pepy qui voit aujourd’hui en Upply « un lieu d’information, et peut-être demain de transactions ». Une projection, qui pourrait, selon la fréquentation de la place de marché, se réaliser en 2020-2021.

BUZZ LOG
“Nous observons une explosion du e-commerce et des besoins croissants sur la livraison de petits colis. Il est donc nécessaire de réguler cette tendance, consommatrice d’espace et de temps sur l’espace public”
— Alexandre Breuil, responsable du service déplacement pour la Métropole de Lyon
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine