Accueil / Actualités / Innovation / Cdiscount poursuit son partenariat avec Exotec en déployant ses robots Skypod à Réau

Innovation

Cdiscount poursuit son partenariat avec Exotec en déployant ses robots Skypod à Réau

21.06.2019 • 10h28
|
A_1

Voxlog

Installés sur le site historique de Cdiscount à Cestas (33) en 2017, les robots d'Exotec Solutions ont conquis le géant de l'e-commerce qui a déployé une nouvelle flotte de 44 Skypod pour un système de 50 000 emplacements sur son site de Réau en Seine-et-Marne.

Leur collaboration remonte à trois ans et a permis à la start-up Exotec Solutions de rentrer dans la cour des grands. C’est avec Cdiscount, filiale de Casino, que l’histoire a commencé en 2016, lorsque la jeune pousse présente au géant de l’e-commerce français son système : des robots Skypod capables d’aller jusqu’à 10 mètres de haut pour récupérer les bacs contenant les articles et les redescendre aux postes de préparation de commandes. « Ce faisant l’opérateur n’a plus à faire 15 km par jour pour prendre des articles dans un stock. Les robots sont à son service », détaille Romain Moulin, co-fondateur (avec Renaud Heitz) et président d’Exotec Solutions. Conquis, le géant français de l'e-commerce, qui cherche à densifier dans ses entrepôts le stockage de ses références en fulfilment, décide d’installer très rapidement le système sur son centre historique de Cestas (33) : « Nous souhaitions stocker plus de produits dans nos entrepôts et ambitionnions de passer de 70 000 références à 300 000 références », précise Pierre-Yves Escarpit, directeur général adjoint de Cdiscount. Une installation composée de huit robots et 2 000 bacs est ainsi mise sur pied en quelques mois sur le site bordelais.

 

Multiplier la productivité et réduire les déplacements

Début 2018, Cdiscount, convaincu par les performances du système d’Exotec Solutions, passe une nouvelle commande plus importante pour son site de 60 000 m² à Réau en Seine-et-Marne, exploité par ID Logistics et dédié aux petits produits de 0 à 15 kg. Avec un fonctionnement identique à la première installation, la mise en place est réalisée en moins d’un semestre sur l’une des neuf cellules de stockage du site logistique. Haut de 10 mètres et étendu sur 3 000 m², le système se compose de 50 000 bacs (de dimensions 60 x 40 x 32 cm) comprenant un à six compartiments, soit un total de 80 000 compartiments. 44 robots viennent alimenter les quatre postes d’injection des opérateurs. « Aujourd'hui, 25 % des références sont stockées dans le système. Dans quelques semaines, il y en aura 50 % », précise Pierre-Yves Escarpit. Ces références concernent en priorité les petits produits à forte rotation de l’ensemble des familles de Cdiscount (bricolage, petit électroménager, décoration, sport), tandis que les autres cellules du site se dédient, de manière manuelle, aux produits plus volumineux, à plus faible rotation.

 

Au final, la solution « multiplie par cinq la productivité et divise par un nombre infini le déplacement des opérateurs », souligne Pierre-Yves Escarpit. Une optimisation logistique fournie par un système qui fonctionne en outre par priorisation : « Si un client Premium commande avant midi, cette dernière peut passer devant toutes les autres et sortir cinq minutes plus tard », précise Romain Moulin. Alors que deux à trois millions de produits devraient être traités par l’installation à l’issue de cette année, le directeur général adjoint de Cdiscount envisage que le chiffre atteigne quatre millions l’année prochaine.

 

Une flotte de 273 robots en France

Sur le site de Réau qui gère actuellement un peu plus de cinq millions de produits par an – « et qui va croître jusqu’à 10 millions dans les prochaines années », selon Pierre-Yves Escarpit -, l’espace restant autour du système laisse la possibilité à la solution de s’agrandir à l’avenir si besoin : « Nous avons la place pour ajouter environ 20 000 bacs avec éventuellement d’autres postes d’opérateurs. Nous y verrons plus clair d’ici la fin de l’année », indique Stéphane Limpalaër, directeur du site de Réau. Sur l'entrepôt logistique de Cestas également, le système de robots Skypod en place sera amené à évoluer : « À terme, dans un an et demi à deux ans, l’installation pourrait y prendre la taille de celle de Réau. Cela dépendra de l’augmentation du nombre de références en fulfilment », poursuit Pierre-Yves Escarpit. La collaboration entre les deux sociétés pourrait donc se poursuivre, mais sans contrat d’exclusivité pour le site e-commerce, mû par une démarche d’ « open innovation » : « Cdiscount nous a aidés à bâtir le produit et à concevoir une solution qui ne lui soit pas complétement spécifique mais capable de réponde à un marché complet », explique Romain Moulin.

 

La start-up devenue PME compte aujourd’hui une flotte de 273 robots et de nouveaux clients dans son portefeuille, dont les noms ne sont pas dévoilés mais évoluant dans « les secteurs de l’e-commerce, de l’e-commerce de grande distribution et du retail BtoB ». Des clients tous français pour le moment mais qui pourraient à l'avenir sortir de nos frontières étant donné la volonté d'Exotec Solutions de se déployer à l’international. La société étudie actuellement la signature de partenariats avec des intégrateurs à l’étranger : en Italie et en Allemagne avant d’attaquer les États-Unis et l’Asie.

 

Les robots Skypod en images :

BUZZ LOG
“L’e-commerce a permis de réaliser de tels progrès en matière de rapidité de livraison et de maillage de territoire, que la distribution de pièces détachées est aujourd’hui très différente et plus performante qu’auparavant.”
— Éric Sarrat, président de GT Logistics
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine