Accueil / Actualités / Prestataires / GT Logistics, à l'heure du Covid-19

Prestataires

GT Logistics, à l'heure du Covid-19

17.04.2020 • 09h00
|
A_1

Eric Sarrat, président de GT Logistics

Dans un communiqué publié le 15 avril dernier, Eric Sarrat, président de GT Logistics, détaille la manière dont l'entreprise familiale gère la crise sanitaire : les mesures de protection mises en place, les réorganisations nécessaires, ses actions de solidarité et sa vision de l'après.

Dans un contexte de crise pandémique liée au Covid-19, GT Logistics, a souhaité s'exprimer sur l'attitude adoptée par l'entreprise familiale pour affronter la période actuelle. La majorité des prestations sont toujours assurées a indiqué Eric Sarrat, son président, les trois-quarts des sites de l'entreprise familiale (qui emploie 1100 salariés déployés sur 42 sites) fonctionnant toujours actuellement : « Un quart tourne normalement ou quasi normalement (notamment les secteurs alimentaires, de la distribution, de l’emballage et de la chimie) et la moitié des sites est en activité partielle (les secteurs de l’aéronautique, de la pièce de rechange, de la cosmétique et de la sidérurgie). Le reste, soit un quart des sites, est à l’arrêt complet ou quasi complet (sauf quelques astreintes) : ce sont les secteurs de la recherche et de l’automobile première monte », a-t-il détaillé. Sur cette période, l'entreprise compte toujours 40 % de ses salariés mobilisés, 30 % en arrêt maladie (personnes à risques) ou en garde d’enfants et le reste (30 %) en chômage partiel.

 

Sans attendre le confinement, GT Logistics a mis en place un plan de continuité d'activité et instauré une cellule de crise, apte à gérer l’arrêt ou la chute de l’activité de certains clients, et à apporter une réponse appropriée réagir en cas de contamination avérés chez ses clients. « Cela s’est fait avec nos clients, main dans la main et en s’appuyant sur nos "basiques" de maitrise opérationnelle avec des matrices de compétence, sur la polyvalence des personnels, les procédures et modes opératoires...».

Protection des salariés et démarches solidaires

Eric Sarrat insiste sur la démarche de "co-construction" mise en œuvre pour élaborer des process entre ses sites et les spécialistes HSE (hygiène sécurité environnement) en central, passant notamment par le contrôle de température à la prise de poste. Sur les mesures sanitaires mises en place afin de respecter la distanciation sociale, elles ont nécessité une réorganisation des postes de travail ainsi qu'un décalage des horaires de travail afin de diminuer le nombre de personnels présents simultanément tout en continuant à gérer des flux parfois importants. Les salariés de GT Logistics ont par ailleurs été dotés de masques alternatifs en tissu fabriqués par les Tissages de Charlieu (42). « Ce sont des masques qui ont été testés et validés par la DGA sur la perméabilité à l’air et la performance de la filtration. Ces masques ont été ensuite distribués vers la quarantaine de sites par notre filiale GT Santé, spécialiste des prestations urgentes et sensibles », commente Eric Sarrat. Pour les opérationnels les plus exposés, c'est-à-dire en lien avec des prestataires extérieurs, ils ont été dotés de visières de protection individuelle en plexiglass mises au point par un des fournisseurs aéronautiques de GT Logistics, Femso.


GT Logistics a d'autre part souhaité aller plus loin et soutenir diverses actions de solidarité en accompagnant notamment un de ses clients grenoblois, spécialiste mondial de la recherche, dans la mise en œuvre d’un atelier de production de respirateurs, et en participant à la  distribution de 9000 masques dans les hôpitaux avec son client le centre de recherche et d'innovation CEA Saclay. « Nous participons gracieusement avec notre client La Boîte Rose à la distribution de masques pour les jeunes mamans et leurs bébés ainsi que pour les sages-femmes dans les maternités dans le Val-d’Oise. Nous prenons à notre charge les salaires de notre personnel volontaire pour cette mission », précise le président de GT Logistics.


Sur les conséquences de la crise et la reprise

Sans faire d'ores et déjà un bilan, GT Logistics indique, de manière attendue, être impacté par les baisses de volumes et les arrêts d’activité de ses clients. « Nos résultats s’en ressentiront c’est une évidence avec une disparité de conséquences selon les secteurs : quasi-totale dans la production automobile puisque le secteur s’est mis à l’arrêt, importante dans l’aéronautique ou la métallurgie (très lié à l’automobile) qui est partiellement à l’arrêt comme le luxe et une partie de la cosmétique, quasiment nulle dans le secteur de la chimie ou de l’alimentaire pour le moment. C’est dans ces périodes de crise où la solidité financière de l’entreprise représente un atout considérable », poursuit Eric Sarrat. S'il est trop tôt pour parler de reprise, le président de GT Logistics observe que certains clients étant passés par un arrêt total de leurs usines durant quelques jours, tendent aujourd'hui à opérer des redémarrages partiels. « On note toutefois que les redémarrages sont parfois compliqués car les interactions entre fournisseurs et industriels sont tellement importantes que les arrêts ponctuels des uns amènent de très fortes perturbations, voire à des ruptures d’approvisionnement chez d’autres », conclut-il.

A_2
GT Logistics
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine