Accueil / Actualités / Transversal / La Poste investit de nouveau 450 millions d'euros pour Colissimo en France

Transversal

La Poste investit de nouveau 450 millions d'euros pour Colissimo en France

16.11.2021 • 15h58
|
A_1

La Poste | PFC de Montereau

La Poste enclenche le deuxième volet de son plan logistique débuté en 2018 pour Colissimo. Avec un nouvel investissement de 450 millions d'euros, le Groupe entend opérer sa transformation industrielle axant ses efforts sur les innovations technologiques, la qualité de vie au travail, son outil logistique et son engagement environnemental.

La Poste investit de nouveau 450 millions d'euros dans son outil Colissimo. Un investissement qui s'intègre à son plan logistique et industriel débuté en 2018, doté de 900 millions d'euros dans le cadre de sa stratégie « La Poste 2030, engagée pour vous ».  Le premier investissement de 450 millions d'euros, lancé il y a quatre ans, a d'ores et déjà contribué au lancement de cinq nouvelles plateformes de tri nationales et à la création ou à la modernisation d'une soixantaine de sites afin de consolider le réseau de transport et de distribution du courrier et des colis en France.

 

450 millions d'euros sur quatre ans

Face au contexte actuel de diminution du nombre de lettres et de croissance des volumes du e-commerce, La Poste enclenche le deuxième volet de son programme de modernisation industrielle. Avec un objectif : celui d'être en capacité, d’ici 2030, de trier et livrer 1 milliard de colis par an, alors que ce nombre s'élève à 471 millions en 2020. Ce deuxième investissement de 450 millions d'euros qui s'étend sur quatre ans viendra financer cinq grands projets logistiques sur quatre zones géographiques : dans l’Est, l’Ouest, le Sud-Ouest et le Sud-Est, tandis que sont planifiés plus de 100 projets de modernisation et créations de sites de distribution sur l’ensemble du territoire. Près de la moitié du montant sera dédiée à plus d'une centaine de plateformes de distribution courrier-colis, qui seront créés ou équipés de nouvelles machines. De nouvelles implantations qui visent à une livraison de 90 % du territoire en J+1 via le réseau Colissimo : « Ce plan d’investissement marque une nouvelle étape dans notre stratégie de croissance et nous permet de conforter notre place de numéro 1 du colis en France. Il nous permettra de répondre aux attentes de tous nos clients, e-commerçants, particuliers et entreprises, en leur apportant un haut niveau de qualité de service et une pratique responsable du e-commerce », indique Jean-Yves Gras, directeur général de Colissimo.

 

Innovations technologiques, maintien de l'emploi

Le plan de modernisation de la Poste compte également bon nombre d'innovations technologiques à l'instar  de nouveaux trieurs automatisés trois fois plus rapides que ceux de la génération précédente, la généralisation du flashage automatique des six faces des colis, la mise en place de bras articulés surmontés de tapis roulants pour diminuer la pénibilité aux opérateurs ou encore l’utilisation de l’intelligence artificielle pour définir les tournées de distribution.

 

C'est également sur la qualité de travail des postiers que se focalisera la deuxième partie de ce plan industriel, avec la mise en place d'outils d'aide à la manutention, fruits d'un investissement de plusieurs millions d’euros. La Poste indique d'autre part que, malgré la baisse continue de l'activité de distribution de courrier, la croissance de l'activité de Colissimo doit permettre de maintenir les emplois de facteurs, en conduisant à la création de centaines d’emplois directs et indirects. Côté RH, ce sont également de nouveaux métiers qui seront créés :  équipier spécialisé ou superviseur traitement. Il s'agira également de réinternaliser certaines activités logistiques et de livraison, faisant passant à 11 %  d'activité sous-traitée (hors transport), contre 19 % aujourd’hui.

 

Travail sur l'empreinte carbone

Côté environnemental, La Poste mise notamment sur le mode de transport des caisses mobiles, permettant d'acheminer 30 % de colis en plus sur une même liaison, pouvant éviter 70 000 tonnes de CO2 par an dès 2025, en sachant que le groupe compense depuis 2012 ses émissions carbone résiduelles par le financement de projets de compensation dans l'Hexagone et à l'international. En 2025, La Poste entend effectuer 25 % de ses liaisons nationales de transport au GNV et au bio GNV. Sur le dernier kilomètre, ce sont 4 500 véhicules électriques supplémentaires qui sont acquis par La Poste. « Avec ce nouveau plan, près de 900 millions d’euros auront été investis sur dix ans par le Groupe La Poste en France, dans son outil Colissimo ; c’est une preuve de l’engagement du groupe au bénéfice de ses clients, pour les postiers et pour l’environnement. Plus que jamais, le e-commerce devient le moteur de la croissance de nos activités postales », commente Philippe Dorge, directeur général adjoint du Groupe La Poste, en charge de la Branche Services Courrier Colis, 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine