Accueil / Actualités / Entrepôts / Element Logic étoffe ses solutions autour de l'AutoStore

Entrepôts

Element Logic étoffe ses solutions autour de l'AutoStore

18.11.2022 • 12h40
|
A_1

Isabelle Dubois-Bion, managing director France d'Element Logic

Rachat de SDI Industries, expansion géographique, extension de ses équipements périphériques autour de l'AutoStore dont il est l'intégrateur historique... Element Logic développe sa gamme et sa couverture territoriale en 2022. Sa managing director pour la France, Isabelle Dubois-Bion, évoque l'actualité chargée du groupe.

Vous avez signé le 2 novembre dernier, un partenariat avec l’entreprise de robotique, Addverb Technologies pour développer une gamme d’AMR. Comment avez-vous effectué votre choix ?

L’AutoStore demeure notre cœur de gamme et unique produit en solutions de stockage et préparation de commandes robotisée. Autour de lui, nous souhaitons proposer une gamme de périphériques (systèmes de convoyage, machines d’emballage…) : nous proposions déjà un bras de picking robotisé et nous ajoutons aujourd’hui une gamme d’AMR en partenariat avec l’entreprise indienne Addverb Technologies. Nous avions sélectionné 15 sociétés, le but étant que les AMR soient facilement intégrables au système AutoStore et nous permettent une utilisation diverse, aussi bien en complément de picking qu’en transport de marchandises en interne. Nous démarrons avec deux gammes de robots mobiles autonomes. « Dynamo » est un AMR assez simple évoluant au sol, en mesure de transporter aussi bien des bacs que des palettes, sur des charges allant de 100 à 1 000 kg. Il est utilisé en complément de l’AutoStore : une fois le picking réalisé, il va permettre de transporter des bacs, par exemple de l’opérateur jusqu’à la zone de transport. Notre autre gamme « Veloce » est un robot de stockage vertical évoluant au sol composé d’un mât avec huit plateaux pour accueillir autant de cartons ou de bacs. Dynamo et Veloce sont équipés de capteurs Lidar qui vont réaliser une cartographie 3D de leur environnement et se déplacer de manière autonome en contournant les obstacles. Là où le partenariat avec Addverb prend tout son sens, c’est que nous avons intégré leur outil de gestion de flotte à notre MFC (Material Flow Control) iController, ce qui nous permet de gérer ces robots avec l’ensemble des flux de l’entrepôt.


Quelle forme prend cet accord avec Addverb Technologies ?

Addverb Technologies était désireuse d’établir un véritable partenariat. Nous n’avons pas contractualisé d’exclusivité à 100 %, mais Addverb s’est engagée à distribuer ses gammes de robots via Element Logic en Europe. De notre côté, nous nous engageons à ne distribuer que les robots d’Addverb quand nous avons des dossiers nécessitant des AMR.

A_2
L'AMR Dynamo

Quelles sont les autres actualités d’Element Logic ?

Nous venons de lancer, après trois ans de R&D, une plateforme de collecte et d’analyse de données appelée eLogiq que nous allons mettre à la disposition de nos clients. Celle-ci permettra de réaliser de l’extraction d’informations en provenance du système (de l’AutoStore mais aussi des équipements périphériques comme un système de convoyage ou les AMR), pour l’optimiser et le rendre le plus autonome possible. Cette plateforme sera amenée à évoluer au fil du temps : nous partons d’une base fonctionnelle qui sera complétée au fur et à mesure des demandes de nos clients et des nouveaux équipements que nous intégrerons. Deux clients sont déjà équipés en test d’e-logiq actuellement qui sera vraiment mise en place à partir du début de l’année prochaine.

 

2022 a également marqué l’expansion géographique d’Element Logic avec le rachat, en avril, du fournisseur américain de solutions d'automatisation et de systèmes de tri, SDI Industries.

Cette acquisition a amené 200 salariés de plus chez Element Logic. Elle nous a par ailleurs ouvert les nouveaux marchés d’Amérique du Nord et d’Amérique latine, apporté un chiffre d’affaires supplémentaire ainsi que des opportunités sur un secteur en très forte croissance. Il devrait y avoir de nouvelles annonces sur 2023 sur notre expansion géographique, plutôt vers l’Asie. Nous avons été rachetés en juillet 2021 par Castik Capital, fonds d’investissement allemand basé au Luxembourg, qui est devenu actionnaire majoritaire au capital avec les salariés d’Element Logic, et qui s’est engagé avec une réelle volonté d’extension.

 

Comment s’est porté le marché en 2022 ?

En France, où nous sommes arrivés en 2019, notre développement va croissant : nous sommes en train de terminer une installation à côté de Troyes et nous avons concrétisé deux projets en 2022, à Metz et à Beauvais. Nous avons également trois commandes en cours pour 2023. À la fin du mois de novembre, notre équipe sera constituée de neuf personnes. Niveau monde, Element Logic a finalisé 72 projets en 2022 sur un total de 231. Sachant qu’AutoStore vient d’annoncer son millième système installé, nous occupons donc quasiment un quart de part de marché en tant qu’intégrateur historique. Si le contexte économique demeure incertain, Element Logic est un groupe très sain financièrement parlant et présente des objectifs de développement forts. Nous sommes passés de 80 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019 à 230 millions en 2021 et nous allons dépasser les 300 millions en 2022.

A_3
L'AMR Veloce
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine