Accueil / Actualités / Transversal / Jungheinrich rattrape son niveau pré-crise sanitaire en 2021

Transversal

Jungheinrich rattrape son niveau pré-crise sanitaire en 2021

21.06.2022 • 15h18
|
A_1

Cyril Bruneau | Julien Calloud, président de Jungheinrich France

En croissance en 2021, Jungheinrich a tourné la page de la crise sanitaire. Le groupe aborde sereinement 2022 et ses incertitudes, en misant sur l'automatisation et le développement durable.

Jungheinrich, fournisseur d'équipements d'intralogistique, enregistre un chiffre d'affaires de 4,2 milliards d’euros pour l'année 2021, en hausse de 4 % par rapport à 2019 (4,07 milliards d'euros). Un cru que Julien Calloud, président de Jungheinrich France qualifie ainsi d'« année de tous les records ». La filiale française a ainsi réalisé un chiffre d'affaires de 393 millions d'euros en 2021, contre 336 millions en 2020. Grâce à une bonne gestion de la production, le groupe est ainsi parvenu à retrouver son niveau pré-crise sanitaire. Il annonce même 1 000 nouvelles prises de postes en 2021, portant l'effectif total à 19 000 collaborateurs, dont 200 recrutement chez Jungheinrich France.

 

Atteindre la neutralité carbone

L'année 2021 a été marquée par le lancement de produits s'inscrivant dans une démarche de développement durable. Le spécialiste de l'intralogistrique a dévoilé la série de chariots Powerline équipée de batteries lithium-ion, les modèles électriques ERE et ERD, et entend poursuivre dans cette voie. Cette année, il a ainsi ouvert une usine de reconditionnement de chariots en Roumanie et a commercialisé une batterie stationnaire. La stratégie 2025+ du groupe vise à atteindre la neutralité carbone sans faire de compromis sur la performance. Actuellement, tous les sites de production Jungheinrich sont alimenté avec des énergies d'origine renouvelables.

 

Renforcement de l'innovation et digitalisation renforcée

La crise militaire en Ukraine a provoqué des tensions sur les approvisionnements et les composants électroniques. Malgré un contexte mondial incertain, Jungheinrich déclare assurer ses engagements cette année. Ayant tiré des leçons de la crise sanitaire, notamment sur la gestion des approvisionnements, le groupe table sur une légère hausse du chiffre d'affaires pour 2022, avec une filiale française qui devrait atteindre les 400 millions d'euros de chiffre d'affaires à la fin de l'année. Jungheinrich France recrute d'ailleurs en ce moment 80 techniciens et spécialistes de l’automatisation. « L’enjeu majeur pour l’année 2022 sera de trouver le meilleur équilibre économique pour Jungheinrich et nos clients, qui traversent aussi une séquence où chaque optimisation fait la différence. La crise actuelle ne doit pas être au détriment de la qualité, c’est pourquoi nous renforçons l’innovation pour répondre aux besoins croissants de nos clients en termes de systèmes énergétiques et d’automatisation, le tout soutenu par une stratégie de digitalisation renforcée », déclare Julien Calloud. Niveau automatisation, le groupe a d'ailleurs racheté en novembre dernier, la société de robotique allemande Arculus et lancé son premier modèle, l’Arculee, confirmant son engagement dans le secteur des robots mobiles autonomes.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine